Close
Type at least 1 character to search
Back to top

“Reconnecter les quartiers” : le projet de pali pali sélectionné pour l’occupation temporaire de l’institut pacheco

Pali pali, accélérateur de projets culturels, sociaux et solidaires a été retenu par le CPAS de la ville de Bruxelles pour organiser l’occupation temporaire du site Pacheco au cours de ces deux prochaines années. Au programme, un « tiers-lieu culturel et social » offrant une diversité de services collectifs et d’activités aux habitants des quartiers environnants, et au-delà.

Dans l’attente d’importants travaux de rénovation nécessaires à la création d’un ensemble de logements et de services collectifs, le CPAS de Bruxelles a décidé de mettre ce site à disposition d’un projet innovant à forte orientation sociale et culturelle, en phase avec les besoins et les aspirations des habitants du quartier. Un appel à projet a été lancé en ce sens début mars. Le CPAS de la Ville de Bruxelles a, sur cette base, sélectionné un projet et désigné le gestionnaire-coordinateur du site.

Le lauréat, pali pali, se définit comme accélérateur de projets culturels, sociaux et solidaires. Disposant d’une solide expérience, il gère et active des lieux, accompagne des projets et forme les entrepreneurs. Il a récemment développé le projet See U dans l’ancienne caserne d’Ixelles, la plus grande occupation temporaire de Belgique qui a fédéré sur ce site plus de 100 porteurs de projets.

Une triple ambition

Pour son fondateur Edouard Meier, « l’ambition est triple : regrouper plusieurs activités complémentaires, offrir un centre de médiation et d’accueil pour le quartier et faire preuve d’innovation sociale ». La programmation tournera autour de sept thématiques sociales et culturelles (solidarité, art & culture, éducation / santé / sport, lab & innovation,développement durable, économie sociale, vivre ensemble / créer du lien), et fera l’objet d’un appel à projets.

Un projet de quartier

Le projet porté par Pali pali permettra l’ouverture du site au public, en particulier les jardins, et impliquera au quotidien les voisins et associations alentours afin de créer une réelle culture de proximité. Cette attention à la co-construction est soutenue par des acteurs importants du quartier, Jeugdhuis Chicago Maison de Jeunes, le Comité Alhambra, l’asbl Chicago back ou le centre LD3 / Het Anker, qui ont participé activement à l’élaboration du projet. D’autres partenaires locaux y seront associés.

« Dans cette logique, la programmation de l’occupation temporaire sera déterminée notamment par un appel à projets impliquant les associations et les habitants des quartiers alentours. Pour garantir cette dynamique collective et participative, pali pali identifiera les associations actives dans le quartier et la nature que pourra prendre leur implication au projet » précise Khalid Zian, président du CPAS de Bruxelles. Outre ce projet majeur, le site accueillera également dans deux pavillons voisins du bâtiment principal le projet DREAM, centré sur la récupération d’invendus alimentaires et leur livraison aux associations actives dans le domaine, ainsi que des modules d’entrainement pour la zone de police de Bruxelles-Ixelles.
Le programmation complète sera annoncée prochainement et l’ouverture des jardins est
d’ores et déjà prévue au cours de l’été.

Contacts presse 

Cabinet Khalid Zian : Florence Cabrera – 0475 48 50 54 – florence.cabrera@cpasbxl.brussels

Pali Pali : Edouard Meier – 0491 94 00 02 – contact@pali-pali.com

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES

Jeugdhuis Chicago Maison de Jeunes est l’une des 8 maisons de jeunes de D’BROEJ vzw « BRuxelles s’Organise pour l’Emancipation des Jeunes ». D’Broej vzw veut contribuer – en développant d’initiatives dans le temps libre – à l’émancipation (aussi bien individuelle que collective) des enfants et jeunes des quartiers les plus défavorisés à Bruxelles. Prenant leur environnement et leur vécu dans les quartiers Bruxellois comme point de départ, nous voulons créer des espaces d’expériences positives, dans lesquels les talents et compétences des jeunes peuvent s’épanouir.

Comité Alhambra Le Comité de quartier Alhambra s’est fixé pour but d’améliorer la vie dans le quartier et de défendre les intérêts des habitants et commerçants, pas seulement envers les autorités mais aussi en ce qui concerne les gens du quartier entre eux. Il est à l’origine de projet de potagers urbains au croisement Rue de l’épargne / rue Saint Jean Népomucène.

Chicagoback est un projet de solidarité porté par les habitants du quartier «Chicago » (avec des initiatives citoyennes) qui a vu le jour lors du 1er confinement en 2020. L’asbl organise des distributions de colis alimentaires,de repas chauds, organise des des maraudes régulières et des distributions de vêtements et de couvertures

LD3. / Het Anker LD3 est un collectif de trois centres de services et disposant d’un agrément en économie sociale, actif dans divers quartiers bruxellois, dont Het Anker dans le quartier Béguinage. LD3 asbl construit des quartiers d’entraide, solidaires et participatifs dans Bruxelles, afin de permettre à tout un chacun de vieillir avec succès. Un quartier d’entraide ne se créant pas qu’avec des personnes âgées, Het Anker développe aussi des services qui sont au service de tous les habitants comme son restaurant de quartier.